rosalie alpine au Bager d'Oloron

L'un des plus beaux coléoptères dans la forêt du Bager d'Oloron, la rosalie alpine.

Ce n'est pas pour rien que le classement de la forêt du Bager est passée en 2016 de ZNIEFF type II en ZNIEFF type I.

Nous avons évoqué à plusieurs reprises sur nos lignes la richesse de la biodiversité dans cet espace boisé classé EBC au PLU de la commune d'Oloron-Sainte-Marie.
L'association s'est même vu attribuer un label "Ensemble arboré remarquable" en 2018, dû principalement aux arbres remarquables et à la faune liée à un tel site, si rare dans les Pyrénées.
Seulement 2 % d'anciennes forêts sur la chaîne entière !
Nous avons évoqué les espèces emblématiques, tels, le saumon atlantique, la loutre, le desman, le l'euprocte, l'écrevisse, etc...

Cette année, nous nous sommes penchés sur des espèces moins connues, de plus petite taille, soit des insectes qui passent inaperçus pour beaucoup de personnes...tout autant protégés cependant.

C'est en nombre que l'un des plus beaux coléoptères a fait son apparition cet été dans la forêt du Bager notamment.
Il s'agit de la rosalie alpine, parée de ses magnifiques élytres couleur bleutées tachetées de noir.
Sa joliesse est mise en valeur par l'effet velouté de ses couleurs, qui  ravit l’œil.
Ce n'est pas étonnant de la trouver en nombre sur ce lieu, puisque l'arbre de prédilection de l'espèce est le hêtre. Ce dernier constitue majoritairement la forêt du Bager, avec aussi le frêne qui l'attire également, selon nos observations.
Les tas de bois de hêtre entassés ci et là, semblent l'attirer fortement. A cet endroit, nous avons observé l'insecte pondre ses œufs dans les anfractuosités des parties dégradées de l'écorce mais aussi du bois proprement dit.
Un plaisir aussi de contempler leur déplacement en vol , bien particulier à cette espèce, qui a facilité le repérage à certains endroits, particulièrement sur le site de la Borne 12.

 

La Rosalie alpine, ou Rosalie des Alpes, est actuellement protégée au niveau national
( arrêté du 22-VII-93 ), et au niveau européen elle figure en annexe II de la Convention de Bern. Elle est par ailleurs classée prioritaire au titre des annexes II et IV de la Directive Habitats Faune-Flore.

 

Ci après, une mini vidéo pour un aperçu de la belle dans la forêt du Bager.

Quelques photos supplémentaires.