OGEU LES BAINS, suite

Station thermale d'Ogeu Les Bains détruite, il n'y a plus le même intérêt à maintenir la protection des zones sensibles des AEP et SEMO  comme par le passé !

L'ACCOB vous laisse juger le raisonnement des pouvoirs Publics, mais surtout celui du Maire d'Ogeu les Bains.

 

Lors de la réunion en Préfecture via le CODERST on peut lire sur le Compte Rendu Officiel ce qu'évoque ce dernier :

 

La zone sensible, appelé également zone de protection éloignée avait un réel intérêt autrefois, au moment où les Thermes d'Ogeu Les Bains étaient en activité, "avant destruction lors de la dernière guerre", dixit le maire.


Aujourd'hui, cette zone a été diminuée pour laisser la place à un projet de carrières porté par GC Conseil venant d'Alès, avec l'accord de la municipalité d'Oloron.

 

Qu'est-ce que l'on peut en penser en lisant le CR officiel, émis par la Préfecture ?

 

Une station thermale, on la protège un maximum, ce qui est tout à fait normal...

 

L'eau potable distribuée à 6 000 personnes, on peut supprimer une partie de la protection, il n'y a apparemment plus le même intérêt et peu de monde s'en apercevra ! 

 

Conclusion : 

Une station thermale est obligée de faire des contrôles très sévères, régulièrement, raison pour laquelle, les anciens avaient opté, et c'est normal pour une protection sérieuse.

L'eau potable captée sur la même commune, est également analysée. Est-ce que les analyses sont aussi "poussées" que dans des thermes ?

Une chose est sûre, pour le maire d'Ogeu, qui s'est exprimé lors de la réunion du CODERST, cette protection est aujourd'hui obsolète et peut-être donc réduite.


Thermes disparus => on peut accepter une moindre protection.
La raison ?
Favoriser la mise en place une entreprise avérée des plus polluantes qui existent :
des carrières à ciel ouvert

 

Est-ce que la population peut faire confiance à un tel raisonnement, alors que l'on sait actuellement que l'eau est à protéger au plus haut niveau.
Par principe de précaution, un maire, qui de plus est président du syndicat des AEP, n'aurait-il pas du conserver à minima ces zones de protection éloignées, (puisque c'est en ce lieu que les eaux pluviales s'infiltrent), et plutôt s'insurger vis à vis des projets de carrières qui pourraient mettre en péril toutes les eaux potables de la région (Ogeu, Oloron, Lurbe-St-Christau et tous les villages desservis).

Dans le sous-sol, l'eau serpente, filtre et remplit l'aquifère juste en dessous des projets de carrières dans la forêt du Bager d'Oloron.


La preuve en est déjà faite au Bager sud, avec l'exploitation de la carrière Laborde.


Une rivière souterraine a été découverte par des spéléos sous la carrière. Ils ont introduit un colorant dans cette dernière.
Il s'est avéré que les rejets colorés ont été relevés à la la Chaîne Thermale du Soleil à Lurbe Saint Christau.


Depuis, la station thermale est fermée.

 

Habitants d'Ogeu, d'Oloron, de Lurbe, de toute la région, je vous laisse lire le compte rendu que vous pourrez télécharger ci-après.

Vous vous ferez une idée plus précise de l'argumentation des pouvoirs publics et du maire d'Ogeu... je vous laisse porter votre propre jugement !

 

 

 

 


Télécharger
Compte-Rendu officiel de la réunion concernant les Eaux d'Ogeu Les Bains AEP source du Lavoir
Lisez et voyez comment les Pouvoirs Publics et le Maire d'Ogeu-Les-Bains tiennent à protéger l'eau , donc l'avenir des futures générations. Très inquiétant.... (Ogeu, P3-4-5)
CODERST 17 janvier 2019.pdf
Document Adobe Acrobat 629.3 KB

Pour ceux qui n'auraient pas le temps de télécharger, voici un extrait.

Extrait du CR du CODERST du 17 janvier 2019- Le maire d'Ogeu n'a pas de crainte quand aux risques de pollutions des sources d'eau potable qui semble t-il n'ont pas la même valeur que les anciennes sources thermales de sa ville !
Extrait du CR du CODERST du 17 janvier 2019