Pollution des Eaux d'Ogeu ?

Pollution des Eaux d'Ogeu : semblerait impossible selon les élites...

Une Enquête Publique a eu lieu à Ogeu-Les-Bains dans les Pyrénées Atlantiques en relation avec une source d'eau potable située sur cette même commune. (20 août  au 21 septembre 2018)
Les associations de défense de environnement et des particuliers sont montés au créneau pour dénoncer les risques inéluctables liés aux projets de dizaines d'hectares de carrières envisagés sur la commune d'Oloron Sainte Marie, plus précisément dans la forêt du Bager d'Oloron. (SEPANASO-64 et ACCOB)

Une réunion a eu lieu le 9 octobre 2018 suite à l'intervention de Michel RODES pour la Sepanso 64, relative aux risques de pollutions agricoles dans le périmètre rapproché (produits chimiques : engrais, herbicides, etc...) mais aussi sur le périmètre éloigné, dit zone sensible situé depuis la commune d' Izeste et Arudy jusqu'à la forêt d'Oloron Ste Marie, sur une distance de plus de 12 kilomètres d'Est en Ouest.
Les risques principaux seraient liés d'abord, à la déforestation d'énormes surfaces de feuillus, et implantation en lieu et place de carrières à ciel ouvert, en vu d'exploiter des roches extrêmement dures.

Tout un chacun sait que les industries les plus polluantes sont de notoriété, les porcheries et les carrières, telles celles projetées sur la commune d'Oloron Sainte Marie....

Ceci étant, les Eaux d'Ogeu AEP, la municipalité d'Ogeu n'ont apparemment pas de crainte à ce sujet, pas plus que l'ARS. (Agence Régionale de la Santé) selon les résultats de l'enquête Publique.

Preuve en est : suite à la réunion du 9 octobre 2018 une nouvelle étude (complément d'étude) devait prendre en compte les remarques émises par les associations de défense de l'environnement : Sepanso64 de Pau et ACCOB d'Oloron ainsi que des habitants d'Ogeu.

Rien de tout cela n'a finalement eu lieu comme il était prévu...

Le responsable de l'ARS ayant fait la remarque que des carrières sont admises dans une zone sensible, il a été décidé unilatéralement semble t-il, que l'étude n'avait finalement pas lieu d'être réalisée.

Des questions importantes à nos yeux restent en suspend:

 

- Qu'est ce qui fait que le maire d'une commune où l'eau fait partie des éléments essentiels à valoriser son village s'abstienne de toute remarque pourtant soulevées par les citoyens ? 

- Pire encore, elle donne son aval et s'autorise de dénigrer les remarques liées aux risques relevées par les associations de défense de l'eau ! (Compte Rendu à télécharger ci-dessous)

- Comment se fait-il que la Direction de la SEMO (Embouteillage des Eaux Minérales à Ogeu) n'ait pas pris part à l'enquête Publique ! aucune contribution de leur part n'est visible !

Il est à noter que les périmètres de protection éloignés évidemment les mêmes pour les AEP d'Ogeu mais aussi pour les puisages réalisés à côté par la SEMO. Pourquoi tout ce passe comme si la municipalité ne le sait pas ! et sans réaction à notre connaissance des dirigeants de cette entreprise !  

 

Pourtant, l'eau minérale mise en bouteilles est pompée dans la même réserve d'eau que la source du Lavoir, c'est clairement indiqué sur plusieurs constats hydrogéologiques émis par des experts.
Fait évoquées par exemple sur le rapport J.C. BERRE téléchargeable ci-dessous....Thèse de Rey...etc...

Autre questionnement : Pourquoi la SEMO n'a jamais voulu accepter une rencontre avec la SEPANSO 64 pour discuter de tout cela ? Demandes réalisées depuis début 2017 et réfutées.

Beaucoup de questions demeurent sans réponses... Qu'est-ce que cela peut signifier ?

A ce jour, les périmètres de protection ont été modifiés avec la bénédiction des élus et autres responsables, afin de favoriser des projets de carrières et ainsi exploser à la dynamite la montagne située juste au dessus de cet aquifère (réservoir d'eau)

On ne nous feras pas croire qu'il n'y aura pas d'incidence sur la qualité de l'eau à plus ou moins  long terme, vu la fracturation naturelle du massif convoité par GC Conseil. (Guillaume Costanzo) Ceci vaut pour les AEP, mais portera atteinte également aux eaux superficielles qui grossissent le gave d'Ossau en fond de bassin versant.

Ci joint les différentes cartes qui précisent les conflits entre les zones qui étaient protégées par les anciens : des sages, et la nouvelle, celle des rapaces industriels d'aujourd'hui, acoquinés aux puissants lobbys, qui tentent de s'accaparer toutes les richesses, même au dépend, au détriment de l'homme.

Leur devise : Du profit au plus court terme... les générations qu'on laisse avec nos dégâts, ils s'en contrefichent.
On scie la branche sur laquelle on est assis !

 

Nous restons tous en grande vigilance sur ce sujet très préoccupant. A suivre.

 

 

21 hectares de protection des eaux d'Ogeu supprimées au bénéfice de projets de carrières dans la forêt du Bager avec les risques connus liés à l'extractivisme.
21 hectares de protection des eaux d'Ogeu supprimées au bénéfice de projets de carrières dans la forêt du Bager
Le plan précédent incluait les zones Izeste, Arudy et bois du Bager où s'infiltrent les eaux pluviales qui alimentent l'immense aquifère situé en dessous.
Le plan précédent incluait les zones Izeste, Arudy et bois du Bager où s'infiltrent les eaux pluviales qui alimentent l'aquifère situé en dessous.
Protection des Eaux d'Ogeu supprimée pour laisser place aux projets de carrières portés par la municipalité d'Oloron et Costanzo- plusieurs associations s'y opposent devant les risques inéluctablement liés
Protection des Eaux d'Ogeu supprimée pour laisser place aux projets de carrières portés par la municipalité d'Oloron-Octobre 2018

Une vingtaine d'hectares ont été supprimés. Ceci est un fait déjà grave en lui même.

Le faire pour mettre en lieu et place d'immenses carrières à ciel ouvert pour une durée de plus de 100 années comme prévu, cela est simplement impensable, intolérable.

Nous savons tous qu'aujourd'hui, nous consommons en une année, une fois et demi ce que la planète peut normalement fournir.
Nous savons également que le climat se réchauffe, que la biodiversité et les écosystèmes connaissent des dégâts irréversibles. 

C'est à nous citoyens, de nous opposer à ces gens, à ces entreprises sans foi ni loi, qui continuent à vouloir dévaster encore davantage notre planète, et pour nous, localement la forêt et l'eau, au Bager et à Soeix d'Oloron.

Télécharger
Le rapport de l'hydrogéologue JC BERRE
Oloron, Ogeu et SEMO, même aquifère, donc mêmes protections et zones sensibles...
4.1.RapportHA-Berre-OGEU-Lavoir-Octobre2
Document Adobe Acrobat 6.0 MB

Télécharger
Le Compte rendu réalisé par SEPANSO 64 (M. Rodes)- Réunion du 9 octobre 2018
CR Sepanso64 de la réunion à Ogeu du 9 o
Document Adobe Acrobat 262.4 KB

Télécharger
Contribution apportée par l' ACCOB à l’enquête publique
Lettre accompagnement lettre EP du Lavo
Document Adobe Acrobat 125.2 KB
Télécharger
Contribution apportée par l' ACCOB
Contribution Enq Publique Accob.pdf
Document Adobe Acrobat 469.9 KB
Télécharger
La contribution de SEPANSO64
Suite à l'entretien de Michel Rodes en a suivi la réunion du 9 octobre 2018
Contribution SEPANSO - Ogeu.pdf
Document Adobe Acrobat 71.7 KB

Télécharger
Avis Favorable du CE
Le maire d'Ogeu, favorable, la SEMO pas inquiète du tout, l'ARS, tranquille, tout va bien . Aucun souci de pollution en perspective ... Pourtant les carrières, seconde source de pollution en France ! mais en haut Béarn il en est autrement....
avis du commissaire enquêteur Source du
Document Adobe Acrobat 6.2 MB

Pour ceux qui seraient intéressés, j'ai enregistré tous les documents joints pour l'enquête publique. Des dizaines....