Deux poids, deux mesures !

Seraient-ce les mêmes élus visés dans les affaires douteuses rendues publiques ces jours-ci qui  portent plainte contre l'ACCOB ?

Le 7 février 2017, l'ACCOB a été convoquée à la gendarmerie d'Oloron pour être entendue par rapport à des plaintes déposées par certains élus de la majorité.

Nous avons déjà évoqué la plainte émise par Pierre Séréna sur un précédent billet, puisque l'actualité du moment était propice à indiquer qu'il "avait des propos enflammés" avec l'incendie du stade, alors pourquoi ne pas mettre en lumière un autre incendie concernant cette fois l'ACCOB ?

 

Aujourd'hui, à la lecture des divers articles écrits sur la presse, qui relatent les échanges réalisés lors du dernier Conseil Municipal, il est assez normal que l'on dévoile à présent, qui sont les autres élus associés à cette plainte, qui tenteraient ainsi d'intimider l'ACCOB.

Je dis bien, essayer d'intimider, parce que l'ACCOB n'a rien à se reprocher vis à vis des griefs énumérés par les cinq élus ou employés de la mairie visibles (voir ci-dessous).

 

Qui sont les 5 personnes qui ont porté plainte contre l'ACCOB ?

- Hervé Lucbereilh - Maire

 

- Pierre Serena - 5eme adjoint

 

- Jean Jacques Dall'Acqua - 6eme adjoint

 

- Carole Laperne - Directrice du cabinet du maire

 

- Vanessa Nunez - Chargée de relations publiques

 

Selon leurs dépositions, nous serions coupables d'avoir porté de fausses accusations, des propos insultants et pris la liberté d'avoir placé sur nos blogs des photo privées !

Vous vous rendez compte ! quelle atteinte incroyable à leur intégrité ? Des personnes publiques qui accusent de tels faits ! Heureusement que nous n'en sommes pas au stade de Charlie Hebdo ou Canard enchainé ou Médiapart ....parce que là, ça cognerait bien plus dur !

- Pour les accusations, nous avons expliqué qu'il n'en était rien ! (nous avons les preuves)

- Pour les images privées, de même, ce sont des images publiques ou profils publics publiés sur FB qui ont été employés.

Je ne vais pas entrer dans ces détails, mais nous pourrons y revenir, c'est du délire !

 


 

Depuis quelques jours, grâce à un blogueur perspicace d'Oloron, à la liste d'opposition et aussi aux médias, on peut se rendre compte, que certains élus ne manquent pas d'air !

Quand on voit ce qu'il se passe au sein de la municipalité, quand on constate preuve à l'appui ce que certains élus, qui se donnent des images "irréprochables", image de "transparence" se permettent, en pompant sans vergogne dans nos caisses, nos impôts, on ne peut que se révolter.

Les faits ont été décrits sur certains blogs ou articles de presse.

Certains d'entre eux semblent surpris, il ne savaient pas que de telles pratiques pouvaient exister au sein de l'équipe majoritaire à Oloron.... et on veut bien les croire.

 

Alors, chers porteurs de plainte, est-ce que maintenant que le projecteur met en pleine lumière de tels brigandages, vous discernez la proportionnalité de vos actes ?

 

- D'un côté, vous portez plainte contre une association pour des choses insignifiantes, des accusations que vous avez accommodé à votre sauce...En fait, aujourd'hui, c'est nous qui vous disons : c'est du FANTASME !

 

- Par contre, de l'autre vous acceptez de voter l'approbation des comptes 2016 que vous savez bardés d'irrégularités, pour ne pas qualifier de frauduleux ou même de détournement de fonds.

Il est vrai que tout cela doit être vérifié par un organisme compétent, chose qui devrait se faire sous peu semble-t’il, mais les personnes qui avancent de telles accusations ont certainement des preuves, puisque ces documents ont été consultés à la mairie.

 

Je pense qu'en ce moment, vous cinq en particulier qui vous dressez contre une association qui doit certainement vous gêner, mais aussi vous tous membres de la majorité, qui avez approuvé ces comptes, êtes en point de mire de tous les citoyens et contribuables Oloronais.

 

Pourquoi ? Eh bien, parce que les faits sont là :

 

- D'un côté, vous décidez par exemple d'augmenter considérablement les impôts des Oloronais....

- De l'autre, certains d'entre vous arrondiraient les fins de mois sur le dos des contribuables.

 

A un moment, il va falloir que ceux qui sont "clairs" prennent un peu de courage et arrêtent de se comporter en béni oui oui !

Ou alors, est- ce que ça voudrait dire que tous ensemble vous souhaitez, encore et toujours contribuer à protéger des procédés de malfrats ?

 

Une remarque enfin :

Félicitation aux deux élues de la majorité qui se sont abstenues, il fallait le mentionner, c'est tout à leur honneur. C'est assez rare à Oloron !


Bravo à Mailis DelPianta et Leila Le Moignic de savoir prendre fermement LEUR décision.

 

En conclusion:

Certains élus préfèrent porter plainte contre une association qui perturbe l'avancée de projets désastreux, inutiles et néfastes pour tout le piémont....Mais à la réflexion, peut-être que certains avaient vraiment des intérêts à les voir aboutir ces projets de carrières ?

 

En tout cas, il semble aujourd'hui qu'une majorité de la majorité veuille faire la lumière sur les accusations portées ces derniers temps.

Il s'en va temps, parce qu'à ce jour, à cause d'une frange "mafieuse", tous peuvent être soupçonnés de tremper dans ce jus malodorant.

- Que la lumière soit...affaire à suivre.

 

L'affaire des notes de frais des élus municipaux à Oloron
L'affaire des notes de frais des élus municipaux à Oloron

Attention, souvent il faut un maillon faible ! Qui sera ce maillon ?


J'ai trouvé ceci qui n'est pas mal !!! et chacun pourra en prendre de la graine.

Puis quelques liens pour compléter, qui favorisent la compréhension :

 

1) - https://oloron.blog/2017/04/06/budget-communal-des-interrogations-sur-la-sincerite-de-certaines-depenses/

 

2) - https://oloron.blog/2017/04/07/depenses-municipales-encore-une-facture-qui-pose-questions/

 

3) - https://oloron.blog/2017/04/12/hypotheses-sur-les-raisons-qui-ont-pousse-la-majorite-

municipale-a-fuir-ses-responsabilites/

 

L'ACCOB est aux antipodes de ces manœuvres crapuleuses.

Si certains se regroupent telle une meute contre une association qui porte des projets pérennes, il va de soi que ces derniers provoquent une manœuvre de dissuasion !

Question : Auraient-ils tant à perdre ?

 

- Non, nous n'avons pas les mêmes valeurs !

 

*************************

 

...et encore une citation qui pourrait coller à certains :

"J'ai toujours remarqué que les grands chagrins étaient le fruit de notre cupidité effrénée."    Voltaire

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    célestin Desbarthes. (vendredi, 14 avril 2017 18:27)

    Carole LAPERNE (DANGLADE)

    Bonjour

    Si tu me reconnais, n'hésites pas ...

    (copains d'avant).

    Et bien voila c'est fait on t'a reconnu... :)