Récidive : Encore un mensonge du maire d'Oloron

Le Maire d'Oloron récidive ! mensonge, mensonge, et encore mensonge...

 

 

L'ACCOB propose à la municipalité de placer ce panneau devant l’hôtel de ville d'Oloron Sainte Marie.

Ce serait le meilleur investissement pour cette année 2016 !

Il est de coutume semble t-il que notre maire d'Oloron Hervé Lucbéreilh dise tout et son contraire.

 

 

Il fait une annonce aujourd'hui, le lendemain, ce peut être l'opposé.

 

 

Depuis que l'ACCOB s'est faite porte parole de la population, notre maire a tout fait pour nous décrédibiliser, pour nous discréditer...

 

Premier mensonge :

En effet, au tout début du mois de septembre 2015 il disait, aidé de M. Costanzo que nous fantasmions.

Les faits ont bien prouvé le contraire quelques temps après. L'ACCOB faisait bien son travail, l'ACCOB, toujours dans le vrai.

 

Second mensonge :

Le 5 octobre 2015, le Maire nous conseille d'écrire au Sous-Préfet pour qu'on puisse participer aux réunions de pilotage avec l'ONF, la DREAL, s'intégrer au Comité de Pilotage (COPIL).

Le Sous- Préfet répond par la négative, rien n'existe en matière de COPIL Préfectoral, et même s'il existait, ne voudrait pas que nous y participions.

 

Troisième mensonge :

Pour essayer de sauver la face, le maire crée un "pseudo COPIL Municipal", c'est à dire une réunion à lui, chez lui, en mairie le 7 décembre 2015 avec je dirai "ses amis".

 

Quatrième mensonge :

 Lors de ce faux COPIL le maire nous propose des réunions régulières, tous les 2/3 mois pour suivre l'évolution des dossiers présentés. Encore des paroles en l'air, propositions non tenues.  

 

Cinquième mensonge :

- Ce mois ci, avec les détails !

 

mardi 13, le Maire déclare lors d'une rencontre avec une délégation des habitants de Soeix (remise de la pétition de Soeix) que les dossiers sont consultables en mairie.

 

mercredi 14, je téléphone en mairie pour savoir les conditions.

 

vendredi 16, le Directeur Général des Services : Monsieur Laurent Paris me téléphone, disant que ces dossiers sont la propriété de Costanzo, qu'ils ne sont pas définitifs et que c'est lui-même qui pourra nous en parler sur rendez-vous.

 

samedi 17, M. Costanzo nous téléphone pour dire la même chose en ajoutant que les dossiers peuvent changer de mois en mois

 

 

mardi 27, L'ACCOB prend position et écrit à M. Costanzo que dans ces conditions, un exposé en réunion privée sur des dossiers incomplets et provisoires ne nous intéresse pas. Nous attendrons une éventuelle réunion publique.

 

Assez de mensonges Monsieur le Maire !

 

 

L'ACCOB

Écrire commentaire

Commentaires : 0