Remise Label "Ensemble Arboré Remarquable" à l'ACCOB

Remise du Label Arbres Remarquables à l'ACCOB ce 27 octobre 2018.


Samedi 27 octobre, le jour se lève,  l’ACCOB, les yeux tournés vers le ciel implore tous les dieux de la pluie ! Zeus, Tlaloc, Tefnout et tous les autres…. Eh ! miraculeusement ça marche.
Vers midi, les nuages remontent dans le ciel, la bruine cesse de tomber…

Monsieur le Président de l’association ARBRES, Georges FETERMAN, l’équipe ACCOB, sont sur les starting blocks pour démarrer une virée sous les arbres multi centenaires de la forêt du Bager.
Malgré la grisaille qui perdure, les gens intéressés par l’avenir de ces arbres, considérés par l’ACCOB comme Remarquables, arrivent peu à peu.

C’est au col du Cerisier, au cœur de cette forêt qu’une cinquantaine de citoyens se rassemble.
Le Président Jean Claude Dutter évoque succinctement l’histoire de cette forêt qui est pour lui une forêt vraiment liée à une riche histoire.

Ce bois du Bager, est évoqué sur d’anciens documents datant du dixième siècle, à ce moment sous le règne de Hugues Capet.
Le régime féodal s’installe, moment où de sérieuses dégradations se révèlent jusqu’à pratiquement l’anéantir.

Entre 1282 et 1552 une certaine protection est établie, les étrangers ne peuvent plus y entrer, des jachères sont installées et des Bosquers (gardes) les surveillent.
Aujourd’hui des traces perdurent, puisque existe encore le nom d’un bois, le Bédat, qui signifiait « défendu » à ce moment-là.(situé entre Ogeu et Herrère)
Arrive l’ère de Louis XIV qui constate encore des dégradations (dus aux paysans, bétail, charbonniers, fours à chaux…)

Il réalise un arpentage qui permet de mettre en place une gestion plus rigoureuse. En 1749, l’aménagement forestier mis en place permet de réaliser 25 coupes de 88 ha, ce qui met fin à l’exploitation sauvage due en partie à la tréfilerie et à l’usine de charbon situées à Soeix. C’est à partir du XX siècle que cette forêt du Bager donne de bonnes ressources et favorise par exemple la vitalité de la scierie Lombardi-Morello à Arudy. A ce moment, l’exploitation se fait écologiquement » par câble et tractage par mules.

Ce petit rappel fait, c’est M. FETERMAN qui prend la parole en expliquant à son tour la chance qu’a notre commune d’avoir une telle forêt. Qu’il en va du devoir de l’homme, des élus, de sauvegarder une partie de cette richesse qui tend à disparaître ici en France, mais partout dans le monde.
« La forêt doit être exploitée bien sûr, elle l’a toujours été » dit-il, mais nous nous devons aujourd’hui de sauvegarder certaines parties, qui de plus renferment une biodiversité spécifique. Nous devons le faire, parce que de nombreuses espèces d’oiseaux par exemple ont déjà disparu, dû à l’exploitation incongrue de l’homme.
Les randonneurs s’impatientent, ils veulent les voir ces anciens arbres remarquables. Le départ est donné et les voilà, les yeux écarquillés à admirer ces immenses fûts de plusieurs mètres de circonférence. Des hêtres, des chênes qui en ont vu passer sous leurs branches des hommes.
Il faudra cinq personnes se donnant la main pour encercler un des plus gros chênes rencontrés lors de ce court périple dans la parcelle de vielle forêt du col du Cerisier.

Le soir, une bonne quarantaine de personnes ont écouté avec un grand intérêt la conférence donnée par M. FETERMAN à la mairie d’Oloron, admiratifs devant les clichés projetés sur l’écran. En a suivi un débat intéressant. Les personnes présentes étaient réellement touchées par ces arbres qui eux, savent ce qu’est la patience, le fait de prendre le temps…contrairement à l’homme qui trépigne, qui est pressé… « Couper un arbre, un coup de tronçonneuse, c’est fini. Il lui aura fallu 100 à 150 ans, voir davantage pour être l’arbre qu’il était ! » Explique-t-il.
Pour conclure cette belle journée, riche en explications, en émotions, Monsieur Georges FETERMAN remet le Label « Ensemble arboré remarquable » à l’association ACCOB sous les applaudissements, pour cette belle opération de sauvegarde de la nature. Ainsi, le bois situé « Cerisier » devrait survivre aux prochaines coupes, ainsi que les deux sommets voisins, le « Pain de sucre » et « la Quinte », envisagé avec l’ONF et l’ACCOB, cela pour favoriser le maintien d’espèces d’oiseaux protégés via les trames vertes (pic verts, pic noir, pic à dos blanc, etc…).

Le Président de ARBRES nous félicite pour les actions que nous menons, nécessaires à la conservation des espèces menacées aujourd’hui. Il dit être heureux également que son association contribue à nous aider à sauvegarder ce patrimoine vivant, qui sans les actions d’associations comme les nôtres pourraient complètement disparaître.
Pour en terminer, Jean Claude Dutter a lu une phrase, en disant qu’un adhérent la lui avait transmise. Elle pourrait-être le slogan du site internet. Elle a été relevée dans un livre écrit par un ingénieur Forestier de la vallée d’Aspe, Jean Paul Vergé.
« En montagne, abattre un arbre doit être un acte naturaliste avant d’être un geste financier ».

Jean Claude DUTTER souhaite avec véhémence que les propriétaires des forêts communales, privées aussi, entendent ce message et termine en disant que tout ce que fait l’ACCOB, va dans le sens de garantir la biodiversité pour l’avenir et préserver le futur de nos petits-enfants.

 

..............................

Pour continuer cette action, une association, le photo club du Pays de Nay nous a sollicité. C’est avec un réel enthousiasme qu’elle sera guidée par l’ACCOB samedi prochain 3 novembre sur les lieux pour immortaliser ces arbres remarquables sur des albums et film. Rendez-vous est donné à 9h30 à la Borne 12. Nous vous proposons de nous accompagner nombreux pour faire vos clichés ou simplement pour ravir l’œil.

Ci-dessous, remise du Label à l'ACCOB

Remise du Label Arbres Remarquables à l'ACCOB par le Président de ARBRES, Georges FETERMAN
Remise du Label Arbres Remarquables à l'ACCOB par le Président de ARBRES, Georges FETERMAN

Je clique pour agrandir


Label remis à l'association dans un premier temps, dans l'attente que la municipalité d'Oloron le rajoute à ceux déjà acquis, pour valoriser le territoire.
Label remis à l'association dans un premier temps, dans l'attente que la municipalité d'Oloron le rajoute à ceux déjà acquis, pour valoriser le territoire.


Maintenant que l'association ACCOB a fait constater samedi 27 octobre que la forêt du Bager est qualifiée d'ancienne forêt, qu'elle est constituée sur la parcelle visitée, d'arbres réellement anciens et remarquables, c'est à la municipalité d'en prendre acte.


En le faisant, elle rajoutera des atouts supplémentaires :

- Protéger une forêt remarquable, idem pour sa biodiversité

- Rajouter un attrait supplémentaire vis à vis des
des autochtones mais aussi des Touristes  

Quelques photos prises au col du Cerisier en forêt du Bager d'Oloron

Conférence sur les Arbres Remarquables en France avec Georges FETERMAN, en soirée, à la mairie d'Oloron

Conférence avec Georges FETERMAN à Oloron Sainte Marie en mairie d'Oloron, avec l'ACCOB
Conférence avec Georges FETERMAN à Oloron Sainte Marie en mairie d'Oloron, avec l'ACCOB

Le journal La République ci-dessous : cliquez sur l'image.

La République des Pyrénées fait part de la remise du Label attribué par Georges FETERMAN à l'association Oloronaise ACCOB
La République des Pyrénées fait part de la remise du Label attribué par Georges FETERMAN à l'association Oloronaise

Sud Ouest relate la labellisation de la forêt du Bager et la nouvelle visite le 3 novembre
Sud Ouest relate la labellisation de la forêt du Bager et la nouvelle visite le 3 novembre

 

 

 

Sud Ouest relate

la labellisation de la forêt du Bager

et la nouvelle visite le 3 novembre
avec le club photo du
Pays de Nay